SEGUICI SU ...

Select Language

CHICONS AU GRATIN ou L'intégration Positive de la Communauté italienne en Belgique

Ah ces fameux chicons au gratin... Recette traditionnelle belge par excellence mais pour nous, ce plat est bien plus que ça... il représente l’intégration positive de la communauté italienne en Belgique ; celle qui, dans les années ’50 avait été embobinée par les politiciens et faisait office de « merce di scambio » (marchandise d’échange). Une vie de sacrifices vécue dans la peine ombre des mines de charbons qui débutait à 4h du mat et se terminait à 6h du soir alors qu’il faisait déjà noir...
Cest lhistoire du courageux Nonno Luigi qui revenait tous les jours couvert de charbon et de Nonna Crocifissa (dite « Rosa » par facilité de prononciation) qui assurait tout l’aspect pratique de la famille : avec 4 enfants, il fallait bien se débrouiller. Ménage, petites travaux en tout genre pour arrondir les fins de mois, potager, poulailler et cages à lapins : tout était là pour essayer de subvenir aux besoins de tout un chacun tout en dépensant le moins possible.

Après cette vie de dur labeur, Nonno Luigi et Nonna Crocifissa ont consacré leur vie de pensionnés à s’occuper et éduquer leurs petits-enfants. On a tous grandi parmi les poules et les lapins, appris à récolter les noisettes et les cerises du jardin mais le souvenir le plus vif et fort qui reste en nous, encore aujourd’hui imprégné sur notre peau, est celui de la cave où Nonna cultivait pommes de terre et chicons dans de vielles baignoires... On n’oubliera jamais au grand jamais cette odeur de terre qui envahissait nos narines de petite fille ainsi que cette chaleur, presqu’étouffante, lorsque l’on s’aventurait dans les sous-sols de la maison.
Les chicons (endives) ne sont pas très consommés en Italie et Nonna Crocifissa, à travers ses nombreux amis belges, a appris à les apprivoiser et les cuisiner à la mode du plat pays, cela va sans dire. Maman, de part son métier de cuisinière dans une école spécialisée, a perpétué cette tradition en adaptant la recette.
Bref, les chicons sont entrés dans notre cœur et dans notre vie tout naturellement et c’est avec beaucoup d’émotion et grand plaisir que nous partageons ce billet avec vous. Nous sommes persuadées que les italiens (qui vivent en Italie) qui nous lisent en prendront bonne note car très peux d’entre eux savent que les endives cuites sont bien meilleures que les endives crues ;-)

*Ingrédients :
1kg 500 gr de chicons/endives
15 à 20 tranches de jambon en tranches
1 cube de bouillon (végétal ou de viande)
Sel & poivre
Fromage râpé (gruyère ou autre)
Pour la béchamel
125 g de beurre
125 g de Farine
125 ml de Liquide (lait, bouillon)
Noix de muscade


1) Mondez les endives comme suit : enlevez les premières feuilles, coupez la base et ôtez le trognon à la base qui est un peu amer ; 


Nettoyez-les bien à l'eau claire et faites égoutter: 


2) Faites bouillir les chicons en eau bouillante avec une cuillère de sel et un cube de bouillon:  



Faites bien égouttez les chicons et mettez-les sur du papier essuie-tout. Ne jetez pas l’eau de cuisson des endives, nous l’utiliserons pour faire une sauce béchamel à la fois légère et savoureuse ;





3) Préparez la sauce béchamel : faites fondre le beurre dans une casserole, ajoutez la farine, bien remuer et incorporez petit à petit le bouillon de cuisson des chicons ; 


4) Assaisonnez de noix de muscade et de poivre ; 


5) Prenez un plat à four et recouvrez-le de sauce béchamel ; 


6) Enroulez chaque chicon dans une tranche de jambon ;



7) Disposez-les dans le plat à four les uns à coté des autres ;

8) couvrez le tout de sauce béchamel et de fromage ;


9) Mettre au four 30 minutes au four préchauffé (ventilé) à 180°C sinon à 200°C au four statique; 


10) Servez chaud avec une purée de pommes de terre. 





3 commenti:

  1. ton histoire me touche particulièrement, car c'est aussi la mienne... La merce di scambio, la mine de charbon, le jardin avec les moyens du bord...Mis à part que nonno Francesco lui, préférait les frites à la sauce lapin! Bel article.

    RispondiElimina
    Risposte
    1. Merci Kat! Ton commentaire nous touche beaucoup et nous conforte dans l'idée que nous avons bien fait de partager cette histoire avec nos lecteurs/lectrices... Nos grands-parents était courageux et nous leur devons BEAUCOUP! Merci Nonno Luigi, Nonno Francesco et tous les autres!!!! On t'embrasse et à beintot sur les réseaux sociaux ! Lety&Dany

      Elimina
  2. très belle histoire ... je suis née et j'ai grandi en belgique meme si mes origines sont bien plus lointaines, mais les chicons au gratin font partie de mon histoire également, aujourd'hui c'est un des plats que mes filles préfèrent manger quand je cuisine
    bises !! a bientot

    RispondiElimina

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...