Select Language

Liqueur de Nèfles (Nespolino)


Comme annoncé dans notre billet du 15 juin dernier, voici la recette du Nespolino de Gina. Gina est une personne charmante et généreuse, une vraie encyclopédie de la cuisine salentina. Dès qu'on a un doute, qu'on ne sait pas comment cuisiner tel ou tel produit, on sait qu'on peut compter sur elle: une vraie conseillère culinaire :) Sans Gina et toutes nos mamans, voisines ... ce blog n'aurait jamais  été aussi riche en recettes traditionnelles et conseils fiables! Voici donc la recette de Gina qui vous guidera dans la préparation de cette onctueuse liqueur de nèfles autrement dit le Nespolino.    




Ingrédients pour 2,5 l de liqueur:
70 noyaux de nèfles
1/2 litre d'alcool pur
2 kg de sucre fin
2 l lait entier frais
1 bouteille vide avec un gros goulot

Préparation:
1) Magez vos nèfles et conservez leurs noyaux SANS LES LAVER (l'alcool agira et désinfectera le tout). Sinon, vous pouvez tout simplement séparer le noyau de sa chair et en faire une belle confiture de nèfles (cliquez ici pour visualiser la recette);

2) Faites sécher les noyaux dans un répient pendant 4/5 jours (laissez votre récipeint au placard, en endroit sombre et sec);

3) Versez les noyaux dans votre bouteille vide avec l'alcool et réservez pendant 40 jours au placard (toujours en endroit sombre et sec);



4) Passés les 40 jours, prenez une casserole à bords hauts et versez-y les 2 l de lait;



5) Faites fondre le sucre dans le lait (hors du feu);


6) Faites bouillir le tout et dès que le lait commence à frémir, baisser la flamme (ou le thermostat) et faites cuire le tout pendant une demi heure. Mélanger de temps à autre;

7) Faites refroidir complètement le lait sucré (pendant toute une nuit si nécessaire). Incorporez l'alcool et les noyaux;


8) Laissez infuser pendant environ une demi heure (mélanger de temps à autre);

9) Filtrez le tout et servez bien frais! En cas, mettez la bouteille au congélateur une heure avant de servir. Se conserve au réfrigérateur pendant maximum un an!






Nespoliamo insieme?

6 commenti:

  1. Risposte
    1. Quel honneur! Merci beaucoup! On A-DO-RE votre site!

      Elimina
  2. Attention, ce ne sont pas des nèfles, mais des nèfles du Japon. Ce n'est pas du tout le même fruit!
    Les nèfles ayant 5 noyaux par fruit et ne sont pas de couleur jaune.

    RispondiElimina
    Risposte
    1. Cher (ou chère) anonyme. merci pour votre commentaire et votre contribution. Vous avez raison mais ce billet contient un lien direct à la première recette que nous avons publiée concernant ces nèfles du Japon et nous en profitons donc pour reporter un extrait ci-après afin de rendre ce billet plus complet. :
      "Le printemps touche presque à sa fin et nous regrettons déjà tous les fruits et légumes que cette saison nous a offert. Il ne nous reste plus qu'à congeler ou mettre sous vide nos fruits et légumes préférés tant qu'il en est encore temps... C'est pourquoi aujourd'hui, nous vous proposons de faire une belle confiture de nèfles, qui, arrivent à maturation en ce moment (sud de la France et Italie). Pour la petite histoire, il existe deux sortes de plantes complètement différentes qui portent le nom de néflier: le Mespilus Germanica (arbre fruitier européen aux fruits marrons) et l' Eriobotriya Japonica mieux connue sous l'appellation de néflier du Japon (ou bibace). C'est à cette dernière que nous aimerions dédier notre billet...
      Plante originaire de la Chine, elle est sans nulle doute plus répandue au Maroc, à la Réunion ou île Maurice et ces dernières années également dans le sud de la France et de l'Italie.
      En effet, c'est une plante qui adore la chaleur et les températures tropicales (comme on la comprend...). Introduite en Europe au XII siècle, l'espèce était utilisée comme plante ornementale, au fil des ans, le fruit a de suite attiré l'attention des agriculteurs qui, à force de sélection "guidée", ont donné naissance à un tas de variétés aux fruits plus gros et plus juteux et donc, plus appropriés à la consommation (ex. de variétés: Nespolo di Ferdinando, Nespolone di Palermo, Marchetto, Algerie...). Le fruits que l'on trouve désormais par chez nous est charnu, de taille moyenne (3 à 7 cm de long) de forme générale ovoïde, à peau lisse, légèrement duvetée, de couleur jaune orangé à maturité. La chair est très juteuse, fraîche, de saveur légèrement acidulée et de couleur variant du blanc à l'orangé. La nèfle (nespolo en italien) contient des noyaux, au nombre de 4 à 5 qui sont utilisés pour faire des liqueurs telles que le Nespolino (dont nous vous proposons la recette ci-dessous) ou encore du rhum ou punch. Sinon, le fruit en lui même se consomme nature, ou en salade de fruits. On peut l'utiliser pour préparer des pâtisseries ou des confitures dont voici la recette ci-dessous.
      http://www.spizzicainsalento.com/2012/06/confiture-de-nefles.html



      Elimina
  3. bonjour, votre recette a l'air délicieuse mais j'ai lu plusieurs fois que les noyaux de nèfles sont toxiques, surtout lorsqu'ils ne sont pas frais. je suis tentée d'essayer la recette, mais un peu craintive quand même!

    RispondiElimina
    Risposte
    1. Bonjour et merci pour votre commentaire. Il est vrai que les noyaux de nèfle ne peuvent etre consommés (et donc mangés) car ils contiennent des substances toxiques néfastes pour notre organisme. Mais, dans notre recette, il s'agit de les faire infuser donc, le problème ne se pose absolument pas. Nous avons lu plusieurs articles à ce sujet et tous disent la meme chose; ils conseillent d'ailleurs notre recette qui serait la seule et l'unique possible avec les noyaux de nèfle. Mise à part l'aspect scientifique, cette recette est une recette de famille vielle comme le monde et nous n'avons jamais constaté de cas d'intoxiction ;-) Voilà, nous espérons vous avoir rassuré(e) à ce sujet et faites-nous savoir si cette liqueur a plu chez vous. à bientot. Letizia & Daniela

      Elimina

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...